Sommaire n° 15 - mars 2017

  • Le mot du Président
  • L'actu de Lafi Bala
  • Bon à savoir...  
  • À vos caméras
  • À noter sur vos agendas
  • Venez jouer au couleur café
  • Horizons
  • De vous à nous !





entouka, ça va-Pradesentouka ça va -BF

photos extraites de la photothèque du DVD "Entouka, ça va!"  
Le mot du Président

Armons les citoyens, formons nos bataillons !!

Autant vous rassurer tout de suite, pas de velléités guerrières ou nationalistes ni d'apologie du 2ème amendement de la constitution des Etats-Unis dans ce titre !

Mais dans cette période où l'air du temps est au repli sur soi et au rejet de l'autre, il est crucial d'affirmer des valeurs et de les faire vivre pour endiguer cette vague.

Par nos actions auprès des jeunes, écoutons leur ressenti sur le monde qui les entoure, entendons leur positionnement  puis donnons-leur les armes de la réflexion, de l'argumentation, du débat et de la prise en compte de la parole de l'autre.
Mettons-les en situation de prendre parti, montrons-leur les chemins pour agir en leur laissant le choix de les suivre ou non.
Bref continuons et contribuons à former les bataillons de citoyens lucides et actifs pour qu'ils puissent démolir les murs qui s'érigent çà et là.
Serge Misericordia



L'actu de Lafi Bala

Des dynamiques collectives, du faire ensemble, de la mutualisation... et des outils pédagogiques !
  • Lafi Bala rejoint officiellement la dynamique RITIMO
Enfin, ça y est !!!!
Lafi Bala a adhéré en juin 2016 au très illustre réseau RITIMO. Comment ça ? Vous ne connaissez pas ? RITIMO est un réseau d'information et de documentation pour la solidarité et le développement durable.

Photo © Claire Robert / Ritimo

En quelques lignes, RITIMO c'est...

  • Un portail Internet www.ritimo.org rassemblant informations, outils et initiatives pour un monde solidaire, et privilégiant l'expression des citoyens, des associations et des mouvements sociaux de tous les continents.
  • 90 lieux en France, qui accueillent et informent le public sur les enjeux de solidarité internationale et du développement durable.
  • Des animations et des formations en éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale, à destination de divers publics et notamment en milieu scolaire.
  • Le soutien, à travers la démarche dph, à des organisations et des personnes du monde entier afin qu’ils mettent en forme par écrit leur expérience, leurs démarches et leurs propositions, et les partagent avec d’autres.
  • L'appui, dans le cadre de la Coredem, à des organisations, réseaux, mouvements, et médias de différents pays à mettre à disposition en ligne leurs ressources et leurs documents, à les mutualiser à l’aide de divers outils (moteur de recherche Scrutari), et à échanger sur des thèmes de travail communs.
  • L'animation d'une réflexion, au niveau national et international, sur le rôle de l’information comme vecteur de transformation sociale, et sur la construction de liens entre médias, associations et mouvements sociaux du Nord et du Sud.
  • La promotion de l’appropriation et de l’usage des outils numériques pour des démarches citoyennes locales et globales par l’animation de la plateforme e-change.
© Claire Robert / RitimoA respectivement 32 et 29 ans, les chemins de RITIMO et de Lafi Bala ont déjà eu l'occasion de se croiser à de nombreuses reprises dans des espaces d’échanges tels que la campagne ALIMENTERRE, la plateforme Educasol ou encore, au sein de l’enseignement agricole et du réseau d'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale, le RED

Plus localement, c'est avec le Centre de documentation tiers-monde de Montpellier que Lafi Bala agit sur le terrain. Le 
CDTM34 est en effet un membre historique du réseau. Photo © Claire Robert / Ritimo

Centre de ressources sur la solidarité internationale, le CDTM met à disposition des citoyens (grand public, militants associatifs, équipes éducatives, animateurs...) des outils pour comprendre le monde, pour lier étroitement la réflexion et l’action. Il organise des rencontres avec le public, anime un café-actualité mensuel et met en place des actions d’éducation au développement en milieu scolaire. Des stagiaires y sont également accueillis dans le cadre de leurs formations.
Ouvert au public du lundi au jeudi de 14h30 à 18h30, le vendredi sur rendez-vous. Espace Martin Luther King - 27 bd Louis Blanc - Montpellier.

  • La 10ème édition du Festival ALIMENTERRE, un succès toujours plus grand !
FestivalPour la 10ème année consécutive, de multiples structures se sont réunies autour de Lafi Bala pour faire vivre le temps fort de la campagne ALIMENTERRE :
son Festival de films, qui se déroule chaque année du 15 octobre au 30 novembre.

Nous avons pu rencontrer un public toujours plus varié...
- Le public associatif, connu pour son dynamisme et régulièrement en recherche d'informations,
- Le public scolaire, dont il est important de sensibiliser les jeunes aux enjeux de demain,
- Les consommateurs, par le biais de leurs structures d'approvisionnements afin de mettre en avant les champs d'actions possibles.
Une nouveauté cette année, 
la mise en place de nouveaux partenariats avec des collectivités territoriales par le biais de bibliothèques et médiathèques, afin de toucher de nouveaux publics, moins présents dans nos sphères traditionnelles, et ainsi élargir notre spectre d'impact.

Cette 10ème édition du Festival ALIMENTERRE a donc eu un franc succès !

En Languedoc-Roussillon, nous avons accompagné 37 projections en grand public et 16 en milieu scolaire. Une hausse de 15% du nombre de séances par rapport à l'an passé.
Un tel succès n'aurait pu voir le jour sans le concours d’enseignants impliqués qui ont articulé les pr
ojections avec leurs référentiels, 500 jeunes ont été touchés.
En grand public, la confiance qui nous est accordée par nos partenaires historiques et l’engagement de nouvelles structures nous ont permis d’accueillir plus de 2000 spectateurs et de toucher de nouveaux territoires.

Concernant Lafi Bala, des partenariats forts, en matière de co-organisation, ont été mis en place avec la MTMSI (la Maison des Tiers Mondes et de la Solidarité Internationale) dans le cadre de la Quinzaine des Tiers Mondes, et avec le Salon de l'Ecologie. Ce Salon, affilié à l'Université Montpellier 2, a co-organisé une projection grand public au Cinéma Diagonal de Montpellier avec notre équipe. Nous avons ainsi travaillé avec des étudiants en Mast
er Ingénieur en Ecologie et Gestion de la Biodiversité qui se sont essayés, grâce à cette manifestation, à la coordination de projet. Nous avons sollicité, pour intervenir dans les débats, des acteurs de la Région Occitanie comme l'association Kokopelli (Ariège). Nous avons également bénéficié de la venue d'un partenaire togolais, Aubin Waibena, membre de l'OADEL (Organisation pour l'Alimentation et le Développement Local) du Togo.

Dans l’Hérault, nous voudrions remercier notre tissu associatif dense et divers, dont Artisans du Monde, le Centre de Documentation Tiers Monde, la Chaire Unesco Alimentations du Monde, Ingénieurs sans frontières, la MTMSI... Mais aussi SupAgro et les nombreux lycées mobilisés, les commerces comme les Biocoop, AMAP ou boutiques paysannes, et les nouveaux de cette année, les médiathèques. A tous ces acteurs, s'ajoutent les partenaires accueillant des séances de projections, les cinémas Alain Resnais (Clermont l'Hérault), Le Diagonal (Montpellier), les producteurs, qui ouvrent leurs exploitations au public, et les collectivités qui mettent à disposition salles des fêtes et autres lieux de rencontres. Enfin, les radios associatives, Clapas, Radio Pays d'Hérault, FM+, sympathisantes qui nous accueillent sur leurs émissions et valorisent nos actions.


Merci à Noémie et à l'équipe du Diago de Montpellier pour leur accueil,
ainsi qu'à nos intervenants (Aubin Waibena, Pierre Bourguet, Ananda Guillet, Marie Giraud et Marteen Thiels)

Dans l'Aude et le Gard, deux partenaires incontournables sont à remercier, les associations Nature & Progrès Aude et la Maison de la Nature et de l'Environnement-RENE 30. Ces relais, aux niveaux départementaux, nous ont permis d'élargir la toile de notre réseau et les interconnections, et de fédérer une multiplicité d'acteurs : CCFD-Terre Solidaire, le Collectif Alimentation de proximité dans les cantines, l'ASC de Saint-Paulet, le Musée potier Amphoralis, le cinéma d'Axat, la médiathèque de Narbonne, le CIVAM 30, Peuples Solidaires, la Biocoop d'Anduze, l'AMAP d'Alès, un restaurant associatif nîmois La Vida positiva,  le CASIR et la Biocoop de Prades, la Nouvelle Dimension à Florac, SupAgro Florac, l'association Clair de Terre, les lycées agricoles... 

Merci chaleureusement à tous et à l'année prochaine pour de nouvelles aventures ALIMENTERRE !

Caroline Saumade, coordinatrice ALIMENTERRE Languedoc-Roussillon

Dans les départements de l'ancienne Région Midi-Pyrénées, la campagne ALIMENTERRE est coordonnée par le CROSI (Collectif régional des organisations de solidarité internationale de Languegoc-Roussillon-Midi-Pyrénées).
Contact : Marie Prinet (charge.mission.1@crosi.org)

  • La parution de l'outil pédagogique en santé environnement : OSER !


Dans le cadre de l'animation du
Réseau Régional Education Santé Environnement piloté par le Graine LR, plus d'une cinquantaine d'auteurs issus d'une quarantaine de structures (associations, institutions, organismes de recherche, etc.) ont contribué à unenouvelle production pédagogique collective : OSER !

OSER ! fait le point sur l’état des connaissances du champ santé-environnement et zoome sur quelques thématiques, telles que l’agriculture, l’alimentation, le jardin et l’air. Il propose également des conseils méthodologiques ainsi qu’une vingtaine de fiches d’activités éducatives, issues du terrain, dont "l'agriculture, l'alimentation et moi" rédigée par Lafi Bala. D’autres thématiques enrichiront progressivement l’outil.

OSER ! un outil pour :
  • faire le lien entre vos actions éducatives et le champ santé-environnement,
  • enrichir vos pratiques,
  • explorer de nouveaux champs thématiques,
  • diversifier vos publics,
  • développer de nouveaux partenariats,
  • vous décomplexer.
 Alors, oserez-vous OSER ! ? Rendez-vous sur http://www.grainelr.org/oser/
  •  Et TIP et TIP et TAP TAP TOP...
Les rentrées scolaires sont maintenant synonymes de TAP pour Lafi Bala. Un rendez-vous suivi avec les écoliers de Castelnau-le-lez dont nous apprécions la fréquence de ces rencontres hebdomadaires du vendredi après-midi. Nous avons donc, en septembre dernier, redémarré un nouveau cycle d'animations dans le cadre des Temps d'Activités Périscolaires avec des élèves du CE1 au CM2. Cette année, nous partons « Sous l'arbre à palabres » & voyageons avec les enfants à destination du Burkina Faso. Au programme, découverte du pays par des films, des photos, des costumes, des maquettes et objets en tout genre glanés ça et là. Regarder, toucher, écouter, tester, sentir, goûter, fabriquer, jouer, se déguiser... Tous nos sens sont en éveil !

Un seul regret, que la Direction de l'Education de Montpellier n'ait pas renouvelé nos cycles d'interventions dans ses écoles élémentaires cette année. Nous maintenons néanmoins le lien par le biais de la campagne ALIMENTERRE que nous menons dans les restaurants scolaires.

  • Pêche qui peut !
jeu lafi balaC'est le nom d'un Jeu de 7 familles sur la mer conçu par le CCFD-Terre solidaire et qui nous invite à la découverte de la pêche et de l'aquaculture en France et dans le monde. C'est aussi le nom que nous avons donné à notre campagne annuelle ALIMENTERRE conduite dans les Restaurants scolaires des écoles élémentaires de la Ville de Montpellier. Ce projet piloté par le CDTM, en partenariat avec les Directions de l’Education, de la Politique alimentaire de la Ville et d’Artisans du Monde, nous a stimulé pour construire de nouveaux outils sur la gestion des ressources halieutiques.
En complément d’une séquence d’animation de notre jeu de rôle existant, le Jeu de la pêche, nous vous proposons désormais un atelier pour :

- Reconnaître et identifier les différents poissons que l’on retrouve sous diverses formes dans notre assiette,

- Appréhender cette diversité tant sur l’aspect physique que le milieu de vie de ces poissons,
- Connaître les différents types de pêche en fonction des lieux de vie et de leur impact sur les ressources halieutiques,
- Comprendre la saisonnalité et le concept de pêche durable
- Identifier les labels existants.
Cette séquence s’adresse au public scolaire ou grand public à partir de 7 ans.

  • Sousouna... dindéliyo... Conte... raconte...
décor village des ancêtres
Lafi Bala formalise son soutien aux activités de contes de Yaya Adep Abouya, conteur professionnel d’origine tchadienne, avec qui elle travaille depuis plus de 15 ans !
Les décors de ses deux spectacles Au village des ancêtres et Sous le baobab ont été re-scénarisés, grâce à la richesse des décors de Lafi Bala, pour plonger les auditeurs au coeur d’un village africain.
Les écoles élémentaires Gambetta à Montpellier, et les groupes scolaires de Beauvoisin dans le Gard ont récemment accueilli le conteur pour des spectacles à l’attention de l’ensemble de leurs élèves. Ces écoles qui travaillent sur l’année autour de l’alimentation pour l’une, et de l’Afrique pour l’autre ont construit leurs projets d’établissement en intégrant un moment de contes et de partage avec Papa Yaya. Au-delà des spectacles, des échanges autour des éléments de décor (la concession, le marché), mais aussi de ses compagnons de route (les instruments de musique et les marionnettes) viennent prolonger la rencontre.
ll est possible d’accueillir Papa Yaya pour des spectacles à l’occasion de vos projets ou de vos fêtes de fin d’année.
Pour le contacter : conteurtchadien@gmail.com & pour en savoir plus, une visite de son site Internet s’impose www.conteurdutchad.wordpress.com



 

Bon à savoir... pour nous faire intervenir
  • Vous êtes


Membre de la communauté éducative d'une école, d'un collège, d'un lycée ou encore de l'enseignement supérieur...
Acteur au sein d'une association, d'une collectivité, d'une structure culturelle et de loisirs...

  • Vous souhaitez 
Des animations en lien avec vos disciplines... au coeur de vos projets d'établissements
Des formations d'élèves, d'éco-délégués... pour vous approprier nos outils pédagogiques
Des projections-débats dans le cadre du Festival de films ALIMENTERRE
Un accompagnement à la création d'outils pédagogiques
  • Nous sommes là !
Nous bénéficions du soutien de la Région Occitanie et du Conseil départemental de l'Hérault pour la valorisation de nos actions éducatives. Ce qui signifie qu'une partie de la prestation est prise directement en charge sur nos propres financements. Reste à nous contacter. Notre équipe est à votre service pour monter ensemble vos projets.

À vos caméras ! 
Participez à la 4ème édition du Prix jeune ALIMENTERRE 2017 !
Le Prix ALIMENTERRE est un concours de films courts ouvert aux jeunes âgés de 14 à 25 ans.
Il a été conçu en partenariat par le CFSI, coordinateur national de la campagne ALIMENTERRE et la Direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER) du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt (MAAF).

Les participants devront réaliser un film court (entre 2 et 5 min) en français sur le thème "Nourrir la planète, aujourd'hui et demain". La participation est ouverte aux candidatures individuelles ou collectives de jeunes, habitant en France, entre 14 et 25 ans. Le film pourra être indifféremment un reportage, un documentaire, une fiction, un film d’animation... Vous avez jusqu'au 19 mars 2017 (avant minuit), date limite de remise des films. La remise des prix aura lieu le 18 mai au Ministère de l’agriculture.



À noter sur vos agendas...
11 & 12 mars


Le Collectif pour une transition citoyenne / Alternatiba Montpellier-Hérault

organise les 11 et 12 mars 2017 au Vigan un WE convivial et de travail qui réunira les acteurs de la transition dans l'Hérault, avec pour objectifs de :
- bâtir ensemble un projet de territoire en transition avec un plan cohérent d’actions ;
- mieux se connaître, dans une ambiance festive et constructive.
Pour s'inscrire sur la carte interactive commune des acteurs de la transition : ici


Appel à témoignages
Idées durables est un projet de média indépendant dédié au développement durable de nos territoires.

Le parti pris d'Idées durables est que la transmission d'informations inspirantes et constructives, via des articles aux formats variés,  peut permettre de tracer de nouvelles pistes, de trouver de nouvelles idées pour nos territoires.

C'est pourquoi nous nous adressons aux décideurs territoriaux comme à tous ceux pour qui il est important d'agir localement, et faisons appel à vos témoignages :

- vous êtes un(e) élu(e) ou agent territorial et souhaitez partager vos expériences en matière de développement durable (bonnes pratiques, réussites comme difficultés rencontrées) ?
- vous êtes impliqué(e) dans une association locale, un organisme intervenant dans le domaine du développement durable, et utilisez des outils, des méthodes de sensibilisation ou d'appui qui gagnent à être connus ?
- vous voulez conseiller une lecture, un film, un événement ?

Pour témoigner, vous renseigner ou échanger à propos du projet Idées durables, contactez Florence Brau,
- par téléphone : 07 82 20 34 10
- par courriel : contact@idees-durables.fr

Venez jouer au Couleur café !
le Jeu de la pêche, vendredi 24 mars
Le vendredi 24 mars, le café associatif de Prades-le-Lez nous reçoit.
A 19h Couleur Café proposera de partager une soupe de poissons faite maison et diverses boissons.
A 20h débutera l'animation Lafi Bala :
Dans la peau d'un pêcheur en Atlantique, il s'agira de faire vivre sa pêcherie en équipe, selon les ressources et contraintes qui se présentent...

Jeu de rôle à partir de 14 ans. Réservation conseillée auprès de Marion Vossier, volontaire en service civique du Café, qui animera la soirée !
jeu de la pêche
Couleur Café
Place Jean Jaurès - 34730 PRADES-LE-LEZ
04 99 06 47 98 - couleurcafe34730@gmail.com

Télécharger l'affiche


Horizons...
Nous donnons la parole au vieux, notre fondateur, Kaïto Marcos !

Né windiga,

Bonne après-midi,
Il y a dans ce mot tout ce pourquoi nous existons :
Né windiga signifie, en mooré, une des 60 langues du Burkina Faso, bonne après-midi.
Pour le matin, il y a une autre expression : né yybéogho, pour le soir encore une, et une dernière pour la nuit.
Voilà toute la richesse d'une langue, d'une culture qui est souvent inconnue, méprisée parce que orale. Il y a aussi toute la subtilité et l'humanité de gens qui se disent longuement bonjour avant toute chose.
Comment vas-tu ? ta famille ? tes amis ? … L'homme est  au centre de la vie, plus important que la question qu'on va lui poser ou l'information qu'on va lui donner.

« L'homme ne doit pas être comme le cœur de palmier, centré sur lui-même ».

Lafi Bala explique cette richesse, cette complexité aux jeunes Français. Après l'Afrique avec qui nous gardons des liens privilégiés, de confiance et de fidélité, nous sommes partis à l'assaut de la complexité du monde :
  • L'Amérique centrale depuis 1995, en faisant venir les producteurs de café du commerce équitable, écouter la parole du Sud et réfléchir comment agir ici grâce à une consommation responsable,
  • Le Maghreb autour de la confection du couscous rural et urbain,
  • Les Tziganes avec l'évènement Zigani Drom pour lutter contre les idées reçues par la connaissance de leur culture. Et toujours le projet citoyen : que faisons-nous ici pour les accueillir ?
  • De nouveaux pays s'invitent dans les établissements : Pélande, le Cuauhtémoc et le Naadistan. Ils sont le fruit de notre imagination pour comprendre le développement durable. La fiction permet d'apprendre et de jouer : se mettre dans la peau d'un personnage, discuter, argumenter, changer d'avis, négocier avec celles et ceux qui ne sont pas d'accord. Nous avons choisi l'entrée culturelle, celle où comme en Afrique, l'homme est au centre.Le conteur, griot africain est au début, au milieu et à la fin de l'animation. Au XIXème et XXème siècles, le monde s'est partagé entre ceux qui ont choisi l'entrée économique (capitalisme) et ceux qui ont préféré le pilier sociétal (communisme). En choisissant l'entrée environnementale, nous serions tombés dans les mêmes travers : repeindre le monde en vert n'est pas la solution pour nous.
  • Nous avons fait des jeux, des outils autour de l'alimentation ici et dans le monde, réalisé des films, monté des expos (déchets) et puis nous sommes partis à la recherche du Nyamakala.
Retour à l'Afrique avec ce mot complexe qu'on va tenter d'élucider en cours d'animation.
Lafi Bala invite au voyage : le Burkina Faso pour découvrir les valeurs de partage, d'hospitalité, de solidarité, quelle relations avons-nous avec le corps, la nature, l'énergie et la culture ? Après ce voyage, figure de contour par l'Afrique, chacune et chacun s'exprime personnellement. Comment je réagis, ici, face à des situations de partage, de solidarité ,de relation au corps…. Un jeu de positionnement conclut et permet à chacun de s'exprimer, d'argumenter, de se confronter aux autres et de se situer par rapport à eux.
   
Savoir qui je suis, en discuter, changer d'avis.
Etre citoyen. Etre responsable.










De vous à nous...
Vous pouvez copier-coller cette rubrique et nous la renvoyer complétée à lafibala@lafibala.org
  • Votre avis sur la Voix du griot
Remarques et suggestions bienvenues :

  • Pour abonner quelqu'un à la Voix du griot
Je suggère que la (les) personne(s) suivante(s) puissent recevoir également les informations de l'association Lafi Bala (3 numéros par an) :
Nom :
Prénom :
Structure :
Adresse :
Téléphone :
Mél. :
  • Pour adhérer à l'association Lafi Bala
Nom :
Prénom :
Structure :
Adresse :
Téléphone :
Mél. :

. Je souhaite adhérer à Lafi Bala pour 2017 : 10 euros
. Je souhaite adhérer à Lafi Bala pour 2017 et recevoir le DVD
"A la recherche du Nyamakala" : 25 euros
. Je souhaite adhérer à Lafi Bala pour 2017 et recevoir le DVD "Entouka, ça va!" : 20 euros
. Je souhaite adhérer et soutenir Lafi Bala, je donne : .........euros
Chèque à l'ordre de Lafi Bala, à envoyer à : Lafi Bala, LPA Honoré de Balzac, BP 47, 34 172 Castelnau-le-Lez Cedex


Agréments Éducation nationale / Jeunesse et Sports

L'association Lafi Bala reçoit le soutien de l'Agence française de développement,
de la Région Occitanie & du du Conseil départemental de l'Hérault.