Sommaire n° 9 - septembre 2010
  • Le mot du Président
  • L'actu de Lafi Bala
  • Bon à savoir...
  • Petites annonces 
  • Clics spéciaux
  • Horizons : ici et là-bas
  • Le mot du directeur
  • Bonus : De vous à nous !                                 

Détails d'une fresque réalisée lors de nos animations en CCAS avec Pablo Marcos
Le mot du Président
Permettez-moi de commencer ce mot en remerciant Dominique qui a œuvré pendant 3 ans pour que «La Voix du Griot» devienne ce magnifique lien entre l’association, ses adhérents, ses partenaires et ses sympathisants.
Après 3 ans de mise à disposition à Lafi Bala, Dominique est maintenant animateur du réseau «Eau» de l’enseignement agricole et reste basé dans les locaux de l’association.
Mais «La Voix du griot» n’était que la partie émergée de l’iceberg de la contribution de Dominique à l’élan de Lafi Bala ces dernières années. Conception et réalisation de nombreux outils avec leurs livrets pédagogiques, veille sur les thématiques de l’association, communication (et j’en oublie certainement) ont été boostées par l’énergie qu’il y a amené.
Merci donc à Dominique pour nous avoir fait profiter de ses nombreuses compétences et de son esprit critique.
C’est donc Marie qui a repris le flambeau pour ce numéro de «La Voix du Griot».
Le départ de Dominique et le futur congé sabbatique de Marie nous a donc amené à recruter un nouveau salarié : Jérôme Martin, qui vous est présenté plus bas, nous rejoindra à partir du 2 novembre et nous apportera son expérience et ses compétences pour poursuivre nos actions.
Pauline, recrutée il y a tout juste un an, poursuit son chemin parmi nous en menant de front son Master.
 
Une future belle équipe d’animateurs se met en place pour porter nos valeurs auprès des jeunes et aussi des adultes. Il me semble que l’actualité (stigmatisation des Roms) nous donne encore une fois raison, plus que jamais nous devons sensibiliser le public à la richesse qu’apporte la diversité des cultures et des modes de vie.
 
« Si tu diffères de moi, loin de me nuire, tu m’enrichis »
Serge MISERICORDIA


L'actu de Lafi Bala
  • Tout savoir...ou presque sur Lafi Bala 
- Notre AG du 1er mai dernier a notamment acté un changement au niveau du bureau : Florence Llanas laisse sa place (convoitée) de trésorière à Eric Jousselin...lire la composition du bureau et du CA, télécharger les statuts,...

- L'équipe : Jérôme, Martin de son nom, arrive à Lafi Bala. Il vient de Poitiers où il était responsable du groupe animation de l’ONG ORCADES-HUMANOPOLE.
Il nous rejoint début novembre par intérêt pour nos valeurs et nos outils. Sa venue va nous apporter du sang neuf. En plus de Pauline, nous aurons donc deux personnes capables de faire tourner, avancer, virevolter Lafi Bala.
Marie est notre cheville ouvrière. Elle est notre fil rouge qui sert de guide aux nouvelles et nouveaux. Jérôme sera en tandem 5 mois avec elle, puis le 1° avril, il prendra le fil et continuera de tricoter avec Pauline.
On connaît toutes et tous des associations qui ne résistent pas au départ du canal historique. Cette venue et à terme ce tandem me laisse espérer des changements dans le fonctionnement  et une continuité dans la création d’outils.
Kaïto

- Sur la route des CCAS EDF : Cet été, nos deux animatrices, notre conteur, Yaya Adep Abouya, et notre graffeur, Pablo Marcos, ont suivi les routes des CCAS (Centres de vacances EDF). Deux ans auparavant, Lafi Bala avait réalisé quelques animations auprès d’eux… Cette année ce sont plus de 8 soirées contes, 4 animations Graff et une dizaine d’animations qui ont été accomplies. En effet, le fil rouge des activités sociales d’EDF est la solidarité. L’un des axes principal est celui du Développement Durable Social et Solidaire. C’est ainsi que nous avons été accueillis avec beaucoup de générosité, par l’ensemble des équipes pour réaliser des animations de sensibilisation à la culture africaine et à l’alimentation durable.
Lafi Bala réalise la plupart de ses interventions en milieu scolaire, le public CCAS a été un public à appréhender, un contexte à découvrir.
Nous avons dû adapter nos outils et notre animation au sein des différents centres rencontrés.
Il a fallu accrocher un public captif ou non captif par les senteurs de notre marché, les sonorités de nos instruments ou les palabres de notre conteur. Notre objectif était d’échanger et de sensibiliser sur la diversité culturelle, les valeurs ici et là-bas, les traditions africaines…
La société EDF a fait le choix de financer ces activités sociales grâce à 1 % des ventes d’électricité et de gaz. Cependant, dans un contexte de restrictions budgétaires, le patronat souhaite s’attaquer à ces 1 % qui permettent le droit aux vacances pour tous et la mixité sociale dans les institutions. A l’école ou en vacances, l’heure est à la solidarité… et à la revendication !

- Lafi Bala se forme ! Lafi Bala a testé la Malle Epi ! Conçue par les associations Bede et Apieu, cette mallette a pour objectif de permettre de mieux saisir les enjeux de l’agriculture et de la biodiversité cultivée par une approche pédagogique qui intégre les questions d’environnement et les problèmes sociaux économiques. Jeux de plateau, loto des céréales, jeux de rôle sur les OGM… Comme Lafi Bala, vous pouvez, vous aussi, acquérir la malle et être formé à son utilisation au cours d’une journée que l’on vous promet riche de contenu et d’échanges: pour plus d’informations…
  • ALIMENTERRE
Cette année, à Montpellier, la campagne ALIMENTERRE (pilotée nationalement par le CFSI) est relayée par huit structures, coordonnées par Lafi Bala:
Agronomes et vétérinaires sans frontières Languedoc-Roussillon, Artisans du Monde Montpellier, Bede, le Centre de documentation tiers-monde, Ingénieurs sans frontières, la Maison des tiers-mondes et de la solidarité internationale, Terre Nourricière.
Si nous avons malheureusement perdu un partenaire et centre de ressources de qualité (Agropolis Muséum), nous élargissons notre dynamique avec l’implication de Bio’jour à Florac.

Retrouvez l'équipe de Bio'jour les 15 et 16 octobre à Ispagnac (Lozère) avec "Les pieds dans l'plat", deux journées d'information et de sensibilisation autour de l'alimentation : exposition "pourquoi manger bio?", projections des films "je mange donc je suis" de Vincent Bruno et "la grande bouffe" de M. Ferreri, conférences, marché... Pour télécharger le programme, rendez-vous sur notre page ALIMENTERRE...

Créé en 2007, le Festival de films ALIMENTERRE est relayé pour la troisième année consécutive à Montpellier avec le soutien des cinémas Diagonal et Utopia. Le premier rendez-vous vous est donné le 18 octobre à 19h50 au cinéma Diagonal avec la projection de « Food Inc. », suivie d’un débat en présence de Jean-Louis Rastoin, ingénieur agronome et professeur émérite à Montpellier Supagro. Son témoignage sera complété de celui d’un intervenant issu du monde paysan. Le programme est en construction, retrouvez-le sur notre page spéciale consacrée à la campagne !




  • TOUT UN PLAT
Le collectif héraultais qui réunit une quinzaine d'associations issues de l'éducation à l'environnement, à la santé et à la solidarité internationale, est toujours à votre disposition pour vous concocter des propositions d'actions éducatives complémentaires et cohérentes autour de l'alimentation. Vous saurez tout en visitant notre page en ligne sur le site de Coopere 34 qui nous coordonne avec brio!
  • Nos projets en cours
- Le DVD "Se nourrir ici" : Après la sortie de notre DVD "Se nourrir...au Burkina Faso, à Cuba, au Népal - l'alimentation au coeur des enjeux de développement" et pour poursuivre notre offre pédagogique autour de l’alimentation, nous continuons notre travail de réalisation de courts-métrages, cette fois en proposant une analyse de nos pratiques alimentaires pour une sensibilisation à une alimentation responsable.
Les films, de 8 à 12 minutes chacun environ, permettront une utilisation rapide et facile :
- un reportage au lycée agricole de Pézenas (Hérault), établissement engagé dans une démarche de restauration collective durable : "Menu plaisir"(accompagné de bonus)
- un reportage au lycée agricole de la Côte saint André (Isère), sur l'animation de la campagne ALIMENTERRE au sein de la structure : "Campagne en campagne"
- un docu-fiction au lycée agricole de Valence (Drôme), sur les facteurs de contraintes à la conversion de la cuisine vers une démarche durable
- une sitcom confrontant deux groupes de jeunes à l'approche du repas (fast-food vs slow-food) : "Le dîner était presque parfait" (réalisée par une classe du lycée agricole de Montravel)
- un reportage sur la démarche d'une agricultrice nouvellement installée en production maraîchère bio et vente directe en zone périurbaine dans la région de Montpellier : "Courts circuits 1/La production"
- un reportage sur la démarche d'une boutique de producteurs cévenols installée à Montpellier : "Courts circuits 2/La diffusion"
Le DVD sera accompagné d'un livret pédagogique d'accompagnement.

- Le Nyamakala est sur la piste... Il s’est posé sur un parking pour permettre au moteur de refroidir. Là, le chauffeur a bu du thé, mangé du chocolat, les préposés aux sons, à l’informatique et au scénario se sont activés. Nous allons donc remplir le bus pour poursuivre l’aventure. L’enjeu est important :
-       pour l’éthique de l’association,
-       pour stimuler des valeurs aux jeunes,
-       pour continuer à proposer des outils ambitieux en terme de pédagogie.

Il s’agit de créer un outil qui mélange les médias : radio, son, vidéo, photo expo et petit format, objets, informatique.
Notre ambition finale est d’animer un débat autour de valeurs que nous défendons. Les jeunes se situent par rapport à ces valeurs dans leur environnement proche, et au niveau de la planète.
Par exemple sur le partage, qu’est-ce que je suis prêt à partager, à ne pas partager ? Qu’est ce qu’un Burkinabè est capable de partager ?
Le but est de faire des citoyens conscients et responsables. Alors, toutes celles et ceux qui veulent bien monter dans le bus du NYAMAKALA me font signe. Et le bus s’arrète et vous emmène. A l’intérieur, il y a des loukoums à la pistache….
Kaïto

- Le Jeu des pommes : Afin d'étoffer notre offre pédagogique autour de la consommation responsable, en complément de nos outils déjà existants (Jeu de l’énergie, Jeu de la banane, Jeu du cacao), nous développons un nouveau jeu de rôle pour tout public.

Mettant en scène des vendeurs et des consommateurs, il permettra de mener une réflexion sur nos motivations et critères de choix lors d’un achat, d’aborder les impacts environnementaux, économiques et sociaux et de sensibiliser aux filières courtes et aux labels, à partir d’un produit de consommation traditionnel des pays de l’hémisphère nord.

4 différentes filières seront représentées par les vendeurs : production locale biologique, production locale conventionnelle, production intensive européenne, production biologique importée.


- Ici et là-bas : " Après une rencontre furtive avec l’association Lafi Bala dans le cadre de l’animation sur le jeu du cacao, une envie est née de vous retrouver sur un projet un peu plus long. Après avoir vécu une classe-ville en partenariat avec l’APIEU sur le thème de l‘alimentation, j’avais envie cette année de renouveler l’expérience sur le thème de l’Afrique.
Un partenariat s’est mis en place avec ma petite classe unique (CP au CM2) de l’école des Garrigues à Mauguio, Pauline et Marie de Lafi Bala et Mireille Costesec de l’APIEU dès le mois de mai. Les vacances ont permis d’affiner le projet dans chacune de nos têtes, de mesurer la pertinence de chaque intervention et d’assembler les compétences de tous les acteurs de ce beau projet qui nous faisait déjà rêver.
En parallèle, j’avais déjà pris contact dès avril avec une association de Mauguio, Servir la Paix, afin d’établir une correspondance avec une école au Mali, Mauguio étant jumelée à Djebock.
La rentrée faite, le projet a été proposé et expliqué aux enfants, et la correspondance avec l’école malienne a été vite lancée. Le projet se développe autour d’un objectif principal : découvrir un autre continent dans sa diversité et comparer les différents modes de vie et cultures aux nôtres.
Les axes de travail en classe seront multiples et variés autour de l’éducation civique, de la géographie, des sciences, de la littérature de jeunesse, des arts plastiques, …
Le projet Ici et Là-Bas se décomposera en trois phases : une phase d’immersion sur 4 séances avec apport de connaissances, une phase de mise en projets des enfants également sur 4 séances et enfin, une phase de restitution des projets.
Un projet qui démarre avec l’enthousiasme des enfants et de l’enseignante ! "
Séverine Jeanty, enseignante à l'école des Garrigues de Mauguio

Bon à savoir...
- "Un homme affamé est un homme en colère" : Le nombre de personnes souffrant de faim et de malnutrition a augmenté de plus de 100 millions en 2009. Le Sommet des Nations Unies pour les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) doit faire le point sur l'état d'avancement des objectifs adoptés par l'ONU en 2000 (le premier de ces objectifs est de réduire de moitié, et avant 2015, le nombre de personnes souffrant de la faim sur terre…). Jacques Diouf, directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a lancé a cette occasion une campagne de pétition "1billionhungry" pour attirer l'attention sur les engagements non tenus des responsables politiques...

Le nouveau logo bio européen est arrivé ! : vous le retrouvez sur les emballages de vos produits bios depuis le 1er juillet 2010. Le logo AB, désormais calqué sur celui du label européen, restera lui sur les emballages de produits d'origine française et cohabitera avec le logo européen.  Mais ce nouveau logo est-il vraiment si bio que ça ? Son cahier des charges serait insuffisant, regrettent les partisans d'une agriculture bio plus responsable. Or, les labels plus exigeants, tels Demeter ou Nature et progrès, ne sont pas très répandus en France.
La FNAB (Fédération nationale d'agriculture biologique) et quelques distributeurs lancent donc le logo Bio Cohérence, pour des produits 100% Bio avec 0% d'OGM. Les premiers produits apparaîtront en 2011 dans les rayons des magasins spécialisés...en savoir plus

- Éducation à l’environnement et politique : quelles places pour les associations ?
Pour faire face aux enjeux de ce siècle, l'éducation à l'environnement (EE) souligne l'importance d'«apprendre ensemble à choisir ensemble», d'«apprendre ensemble à décider ensemble». Pourtant, ce lien entre éducation et participation citoyenne reste trop peu visible et les acteurs de l’EE mobilisés dans les territoires s’interrogent : comment se positionner, comment «mettre son mot dans le jeu» ? Comment apporter l’innovation sans rester dans la marge ? Comment porter une «éducation en humanité», l’éducation à l’environnement sur la place publique ? téléchargeable ou disponible auprès du Réseau Ecole et Nature  
- Web doc? Késaco? Aujourd’hui, les internautes émettent une réelle demande de s’informer, se divertir et participer au contenu web. Le web documentaire est un genre nouveau, une nouvelle forme d’écriture du documentaire qui découle de cette attente. C’est un medium créatif permettant de diffuser l’information autrement et de stimuler la curiosité des internautes. Le genre « web doc » est encore très récent (2001) et expérimental. Même s’il n’existe pas de cahier des charges précis, il se doit d’être interactif et multimédia (sons, photos, vidéos…). Le contenu est totalement libre même si l’intérêt de ces web doc est évidemment culturel, ludique et pédagogique.
On trouve aujourd’hui sur Internet plus d’une dizaine de web documentaire traitant de sujets divers : le milieu carcéral, les mines en Chine, l’obésité, la chinafrique…
Le dernier en date, « Témoins du dedans », nous entraine en République démocratique du Congo. Cinq jeunes congolais endossent le rôle de reporters et nous font découvrir leur propre vision de la guerre qui déchire leur pays. Sur place, en été 2008, ces jeunes ont été formés à la pratique de le vidéo et équipé de caméra. Découvrez ce « web documentaire qui donne la parole aux jeunes » (Unicef). 
Ombeline Bredow


- Service civique :
Une nouvelle formule de Service civique est lancée qui permet d'accueillir un volontaire pendant 6 à 12 mois. Sa rémunération (540 €) et les charges sont prises en charge par l'Etat. Reste 100 €  à la charge de l'association. Le volontaire a la possibilité de cumuler cette aide avec un emploi à temps partiel. en savoir plus


- Grenelle 2 : Le dernier volet du projet de loi portant engagement national pour l’environnement a été voté et adopté à l’Assemblée nationale en mai dernier. Cette loi décline secteur par secteur, les objectifs entérinés par le premier volet législatif du Grenelle Environnement. en savoir plus

À noter sur vos agendas...

. Rendez-vous à 21h les 10 et 11 octobre au Baloard (21, boulevard Louis Blanc à Montpellier) pour une conférence gesticulée 
intitulée "Une histoire personnelle de schizophrénie militante, ou comment l'éducation au développement durable ne changera pas le monde". Alec Somoza revient sur son parcours personnel et professionnel, et nous parle de résistance au capitalisme, de militantisme et d'éducation au développement.
Information et inscriptions au 06 64 20 97 25. en savoir plus

. Du 13 au 28 novembre, la Quinzaine des Tiers Mondes, déclinaison montpelliéraine de la Semaine de la solidarité internationale, s'attachera à débattre autour des "Dépendances et indépendances - Souveraineté et Solidarité". Rendez-vous le samedi 13 novembre sous le chapiteau de la Maison des tiers Mondes et de la Solidarité Internationale, place de La Comédie à Montpelllier, pour le lancement des festivités! en savoir plus

. Le festival L'Afrique à Bagnols fête cette année son 19ème anniversaire. Depuis 1992 au mois de novembre, l'association Action Solidarité propose de découvrir les richesses du continent africain. Au programme : grand marché africain, expositions, spectacles, cinéma, conférence... Le festival est également un outil pour sensibiliser le public aux problématiques rencontrées par les populations du Sud à travers des rencontres, des animations scolaires... Le thème de l'édition 2010 est "50 ans après la décolonisation, où en est-on  ?".
en savoir plus

. Et encore le Festival de films ALIMENTERRE...
A Montpellier en octobre, réservez vos soirées des 18 (Food Inc. au Cinéma Diagonal) et 21 (Madre(s) Tierra au Cinéma Utopia). En novembre, ce sera le 4 au Cinéma Diagonal
(La légende de la terre dorée) et à Nîmes le 25 au Cinéma Le Sémaphore (Food Inc.). Chaque projection sera suivie d'un débat. Pour plus de détails sur les films...
Petites annonces 
. Dans le cadre de son projet de solidarité internationale et de rencontres interculturelles, l'association Troubad'oc vous invite à participer ensemble à cultiver un champ de paix sur ce monde ! Le projet est de taille ... mais notre motivation sans faille ! Si vous vous sentez concernés alors n'hésitez pas à nous rejoindre. Nous organisons une soirée culturelle le jeudi 18 novembre dans le cadre de la Quinzaine des Tiers Monde et de la Solidarité Internationale de Montpellier : exposition, jeu éducatif et conférence sur un village du Sénégal qui a su faire face à la mondialisation et propose un développement durable dont les facteurs de réussite pourraient se propager ici et ailleurs... L'événement se clôturera par un grand concert métissé et festif. Votre aide sera précieuse, n'hésitez pas à nous soutenir. Contact au 06 38 32 54 54 / sael@troubadoc.org. Merci et à bientôt!
Clics spéciaux
http://ecosia.org : Ecosia fonctionne comme n’importe quel autre moteur de recherche à la différence près qu’Ecosia reverse 80% des ses revenus publicitaires à un projet WWF de protection de la forêt amazonienne...

www.solidairesdumonde.org : l'Agence française de développement lance la première plateforme de blogs où chacun peut, librement, s’informer ou informer les autres, donner son avis et échanger sur des projets d’aide au développement.
Un exemple ? le blog d'Humanopole-Orcades


Horizons ici
Déjà un an de voyage au cœur des actions de Lafi Bala.
Au programme : des rencontres enrichissantes, de nouvelles compétences acquises, des dizaines de collèges et de lycées visités… et en parallèle… une vie étudiante ! En effet, l’association a accepté que je poursuive un Master intitulé « Intermédiation et développement social », une chance pour moi ! La théorie apprise à l’université est mise en application à Lafi Bala. Conjuguer les deux demande de l’organisation … mais me permet de continuer des études en même temps que de m’enrichir professionnellement. Lafi Bala me soutient dans mes choix ! Une nouvelle année entre université et Lafi Bala se profile … solidairement !
 Pauline

Horizons là-bas
Du 28 au 31 octobre, se tiendra en Palestine (Ramallah, Gaza, Haifa) et au Liban (Beyrouth) le Forum Mondial de l'Education. Les activités du FME mettront en lumière les questions sociales, d'éducation, ainsi que les défis rencontrés par les personnes qui luttent pour la paix et la justice sociale à travers le monde, et plus particulièrement en Palestine. Faisant partie intégrante de la vision du Forum Social Mondial, axé sur la construction d'un "mouvement des mouvements", le FME en Palestine cherche à contribuer activement à la construction d'un nouvel ordre global juste, qui puisse aborder les problèmes de pauvreté, d'inégalité, la mondialisation des marchés, le colonialisme, la crise écologique et la domination des peuples et de la nature.
Le FME n'apparaît donc pas seulement comme un espace où des personnes venues du monde entier débattront de questions relatives à l'éducation: la participation à ce Forum est un acte de solidarité concret envers le peuple palestinien et la résistance à l'ocuupation, l'apartheid et le colonialisme. poursuivre la lecture sur les enjeux du Forum.

Le mot du directeur

De nouvelles têtes bientôt et de nouvelles ambitions à Lafi Bala.
Malgré la tourmente des aller-venues de stagiaires, salariés depuis 1 an, Lafi Bala tient le cap haut et fort au niveau de l’éthique, des valeurs et des finances.
Depuis un an, il y a eu Pauline, Séverine, Dominique, Christine, Ombeline, Laura, Léa.
Et Marie qui a été le fil rouge, la cheville ouvrière, presque l’âme de Lafi Bala.
Les nouvelles ambitions portent sur notre modèle social associatif. Nous gagnons de l’argent depuis deux ans et les perspectives sont bonnes. On peut donc imaginer de faire évoluer les salaires et les conditions de travail (débat sur le lien travail-salaire et décroissance).
Les ambitions portent sur :
-     la poursuite de notre travail d’édition de DVD et de jeux : Se nourrir ici, Jeu des pommes et Nyamakala en cours,
-     la poursuite de notre ancrage local et d’animations suivies dans des écoles, collèges ou lycées de la région,
-     la mise en place de formations d’enseignants ou d’adultes, d’associations, de coopératives ou d'entreprises sur les        jeux de rôle en particulier,
-     la mise en place de formations autour de l’éducation à l’interculturel pour, entre autres, la préparation au départ des       équipes d’enseignants, d’élèves ou d‘agents des collectivités locales ou associations.
Il y a aussi des points délicats, des tournants à ne pas rater sur le chemin de l’année qui vient : départ de Dominique, de Marie une année, avenir de Pauline ? de moi à la retraite.
Paradoxalement, je nous sens moins fragiles qu’il y a un an.
Quel plaisir d’écrire que l’association se porte bien et décliner des ambitions pour un directeur.
Heureux.
Hasta pronto
Kaïto
De vous à nous...
Vous pouvez copier-coller cette rubrique et nous la renvoyer complétée à lafibala@lafibala.org ou à secretaire.lafibala@yahoo.fr
  • Votre avis sur la Voix du griot
Remarques et suggestions bienvenues :


  • Pour abonner quelqu'un à la Voix du griot
Je suggère que la (les) personne(s) suivante(s) puissent recevoir également les informations de l'association Lafi Bala (2 numéros par an, mars et septembre) :
Nom :
Prénom :
Structure :
Adresse :
Téléphone :
Mél. :

  • Pour adhérer à Lafi Bala
Nom :
Prénom :
Structure :
Adresse :
Téléphone :
Mél. :
. Je souhaite adhérer à l'association Lafi Bala pour 2010 : 10 euros
. Je souhaite adhérer à l'association Lafi Bala pour 2010 et recevoir le DVD "Se nourrir...au Burkina Faso, à Cuba, au Népal - l'alimentation au coeur des enjeux de développement" : 20 euros
. Je souhaite adhérer à l'association Lafi Bala pour 2010 et recevoir le DVD "Se nourrir ici - l'alimentation au coeur des enjeux de société" : 20 euros
. Je souhaite adhérer et soutenir l'association, je donne : .........euros
Chèque à l'ordre de Lafi Bala, à envoyer à : Lafi Bala, LPA H. de Balzac, BP 47, 34 172 Castelnau le Lez Cédex

Agréments Éducation nationale / Jeunesse et Sports
L'association Lafi Bala reçoit le soutien de l'Agence française de développement, du Ministère de l'agriculture,
du Conseil général de l'Hérault et du Conseil régional Languedoc-Roussillon.